Actionnaires familiaux : plus jamais seuls !

développer son family business
Accueil » Vie des entreprises familiales » Séparer les actionnaires familiaux des dirigeants de l’entreprise

Séparer les actionnaires familiaux des dirigeants de l’entreprise

PARTAGER
, / 1017
Séparer les actionnaires familiaux des dirigeants de l’entreprise

Et s’il était nécessaire d’empêcher les actionnaires familiaux d’intervenir dans la gestion quotidienne pour assurer la pérennité de l’entreprise familiale ? Zoom sur une exception française : le groupe Accueil.

Pour conserver une culture PME, le groupe Accueil a instauré une charte familiale qui interdit aux membres de la famille de prendre la direction opérationnelle du groupe. Ce choix n’est pas le résultat d’un manque de compétences au sein de la famille, mais de la volonté de laisser un maximum d’autonomie à des managers experts. On notera que la règle s’applique également aux dirigeants externes à la famille : ils ne peuvent pas être actionnaires de la holding qui contrôle le capital.

Le groupe Accueil a pris le parti de séparer volontairement l’actionnariat de la gestion de l’entreprise au quotidien. Les actionnaires familiaux interviennent par l’intermédiaire de représentants qualifiés au sein du Conseil de Surveillance du groupe. La famille garde donc le contrôle sur les grandes orientations et investissements, mais laisse la gestion aux experts.

La gouvernance de ce groupe familial centenaire, fort de 2 700 salariés et 500 millions d’euros de chiffre d’affaires est un bel exemple pour les actionnaires familiaux qui se posent la question de l’avenir et de ce qu’ils souhaitent construire ensemble : quel est le grand projet d’actionnaire ? Ici, les membres de la famille doivent créer leur ‘success stories’ en dehors du groupe.

Source (lien).