Actionnaires familiaux : plus jamais seuls !

développer son family business
Accueil » Vie des entreprises familiales » Seb : la réussite de l’actionnariat familial à la française

Seb : la réussite de l’actionnariat familial à la française

PARTAGER
, / 1002
Seb : la réussite de l’actionnariat familial à la française

Seb vient de signer la plus grosse acquisition de l’histoire du groupe avec le rachat du groupe alemand WMF, challenger dans les ustensiles de cuisine et machines à café professionnelles. L’inventeur de la Cocotte-Minute depuis 1953 en France a dépensé la somme d’1,6 milliards d’euros. Cette acquisition suivie de très près par le monde place les Français sur le devant de la scène internationale, bon point pour notre image !

L’entreprise n’a pas toujours connue des années positives : la crise Russe en 98 et l’arrivée des produits chinois sur le marché des petits électroménagers. Quelles ont été les clés du groupe pour remonter et se réaffirmer face au monde ?

  1. La fidélité d’un actionnariat familial
  2. La stabilité du management
  3. L’obsession pour l’innovation
  4. L’implantation des marchés émergents
  5. Les acquisitions ciblées

Aujourd’hui Seb est perçue comme une réussite française et l’entreprise compte pérenniser cette image.

Les 5 raisons de cet achat :

  1. SEB s’impose comme leader mondial des machines à café professionnelles.

WMF ce sont 200 000 machines dans des établissements professionnels du monde. Ce marché très rentable est en constante croissance aux Etats-Unis / Asie.

  1. SEB s’impose comme leader des articles culinaires en Allemagne.

La société était jusqu’ici en retard dans deux pays européens que sont le Royaume-Uni et l’Allemagne.

  1. Une acquisition rentabilisée rapidement.

Le PDG de SEB, Thierry de la Tour d’Artaise affirme que « La forte génération de trésorerie de WMF permettra un désendettement rapide du groupe ». Le montant de l’acquisition s’élève à 1, 585 milliards d’euros.

  1. Un réseau de distribution élevé.

SEB disposait avant l’acquisition du groupe Allemand de 1000 magasins dans le monde. Désormais, la société en comptera 200 de plus.

  1. Un déploiement de synergies entre SEB et WMF.

Avant le rachat, WMF achetait déjà de l’électroménager à SEB via sa filiale chinoise, Supor.

(Source)