Actionnaires familiaux : plus jamais seuls !

développer son family business
Accueil » RevueDuWeb » [Revue du web] du family business Mars 2018

[Revue du web] du family business Mars 2018

PARTAGER
, / 16

 

Family Business Mars-2018

Retrouvez chaque semaine les actualités #FamilyBusiness et #EntreprisesFamiliales à ne pas manquer :

Entretien Le Figaro: Jean-Paul Siret, LNA Santé

Dans un entretien paru dans Le Figaro, Jean-Paul Siret, fondateur et président de LNA Santé (450 Millions de CA, 6 000 Salariés) défend le modèle de l’entreprise familiale.

Dans une entreprise familiale, l’entrepreneur est aussi l’actionnaire et le dirigeant opérationnel. Etant animé par une vision long terme, il a une influence forte sur la gouvernance. (…) Les décisions stratégiques ne sont pas prises «sous influence» d’un actionnaire «court terme» qui aurait pour principe de défendre son intérêt d’actionnaire sans se préoccuper du long terme. L’objectif d’un actionnaire familial est de faire grandir son entreprise à horizon 20 ans et de la transmettre dans les meilleures conditions possibles.

A noter que la transmission est sur les rails puisque son fils est Directeur Général et siège au conseil d’administration.

Vivendi vs Ubisoft, divorce gagnant/gagnant

Après être entré chez Ubisoft en grignotant des parts (jusqu’à 25%), Bolloré via son groupe Vivendi jette l’éponge de son OPA sur l’éditeur Français de jeux vidéos. La famille Guillemot gagne ainsi son bras de fer en ayant fédérer son actionnariat autour d’un projet commun contre Bolloré après 3 ans de rebondissements. Bien que son OPA est échouée, Vivendi empoche près de 1,2Mds de plus value.

 

Passage de témoin chez Econocom

L’entreprise familiale fondée par Jean-Louis Bouchard (3 Milliards de CA en 2017, 10 700 salariés) change de PDG. Le fils de Jean-Louis Bouchard, Robert Bouchard (46 ans), prend les commandes pour poursuivre la croissance de cette entreprise de 45 ans. Jean-Louis Bouchard demeure Président du Conseil d’Administration pour accompagner cette transition.

« Je travaille étroitement avec Robert depuis plus de 20 ans. Il a toutes les qualités pour assumer ses nouvelles fonctions et conduire le groupe, avec succès, dans une nouvelle phase de développement et de création de valeur. Point très important, il partage et incarne pleinement les valeurs et l’esprit entrepreneurial du groupe. Comme moi, il est convaincu de la pertinence et de la puissance de notre modèle original de développement » Jean-Louis Bouchard

LDC sur les rangs pour l’acquisition de DOUX

Après l’annonce de la mise en liquidation du volailler breton Doux, de nombreux acteurs sont sur les rangs. Le leader français et entreprise multi-familiale LDC (3,6 Milliards de CA) serait en bonne position pour faire l’acquisition de son concurrent.

 

Commenter l'article