Actionnaires familiaux : plus jamais seuls !

développer son family business
Accueil » RevueDuWeb » [Revue du web] du Family Business Janvier 2019

[Revue du web] du Family Business Janvier 2019

PARTAGER
, / 228

Retrouvez chaque mois les actualités #FamilyBusiness et #EntreprisesFamiliales à ne pas manquer :

 

Le Furet du Nord rachète Decitre, son alter ego en Rhône Alpes

« Alors que Decitre vient de fêter ses 111 ans », le groupe familial lyonnais (31 établissements -150M€ de chiffre d’affaires) passe la main au Furet du Nord. Ce dernier peut compter sur la notoriété de l’enseigne pour conforter sa stratégie de développement territorial, renforcer son activité B2B et accentuer sa présence en ligne. En somme, ce rapprochement « permet de créer le premier réseau de librairies en France », une aubaine pour « affronter un paysage culturel en pleine mutation. »

 

BOUYGUES TELECOM : le fils monte d’un cran

Le nouveau directeur de la stratégie de Bouygues Telecom s’appelle Edward Bouygues et il n’est autre que le fils aîné de Martin Bouygues. Entré dans le groupe familial en 2014 à la suite de ses études, le trentenaire fait donc son entrée au sein du comité de direction de l’opérateur télécom aux 5,1 milliards d’euros (2017). Cette « promotion » illustre un nouveau pas vers la succession que prépare son père.

 

Le Groupe Audoise Automobile cède ses deux concessions Peugeot

Le Groupe Maurel fait l’acquisition de la société Audoise Automobile, une entreprise familiale spécialisée dans la vente de véhicules Peugeot à Narbonne et Carcassonne. Forte de ses 50M€ (2017) et de ses 78 salariés, la société d’Eric de Maroussem complète ainsi le parc automobile du groupe Maurel qui comptait déjà 6 concessions Peugeot et 2 agences.

 

L’heure de la troisième génération a sonné pour le Groupe Leverrier

C’est l’histoire d’une entreprise de peinture créée en 1933 qui devint 30 ans plus tard, le Groupe Leverrier, une entreprise qui s’est développée d’année en année dans divers secteurs (transport, automobile, bâtiment et produits chimiques). Aujourd’hui, c’est au tour de Jean-Philippe Leverrier, le petit-fils du fondateur, de devenir président du groupe familial éponyme fort de ses 550 collaborateurs.