Actionnaires familiaux : plus jamais seuls !

développer son family business
Accueil » Vie des entreprises familiales » Une nouvelle dynastie familiale à la tête du groupe Rimowa

Une nouvelle dynastie familiale à la tête du groupe Rimowa

PARTAGER
, / 925
Une nouvelle dynastie familiale à la tête du groupe Rimowa

Après Delphine et Antoine à la tête de Louis Vuitton et Berluti, la dynastie Arnault continue de prendre les rênes des entreprises du groupe de Bernard Arnault avec l’arrivée d’Alexandre, troisième des cinq enfants à la co-gérance du groupe familial Rimowa : première maison allemande à rejoindre LVMH.

Le malletier haut de gamme fondé en 1898 était la propriété de la famille et dirigé par le petit-fils du fondateur Dieter Morszeck, qui restera associé au capital et à la gérance.

« C’est un honneur pour moi de rejoindre RIMOWA pour travailler avec Dieter » – Alexandre Arnault

« Transmettre cette aventure familiale et cette entreprise magnifique au groupe LVMH permet d’assurer à l’ensemble des collaborateurs de RIMOWA un futur prometteur. » – Dieter Morszeck

Une organisation de la relève à l’opposé de nombreuses entreprises familiales

Tout va très vite pour le très jeune Alexandre Arnault, 24 ans, qui apporte sa pierre à la construction du groupe familial en reprenant les rênes d’une entreprise centenaire. Nous pouvons relever deux points intéressants à mettre en oeuvre dans la thématique de la succession des entreprises familiales :

  • Bernard Arnault organise sa relève sans porter attention à l’âge de la nouvelle génération, les qualités personnelles et la motivation sont les principaux moteurs pour trouver de potentiels successeurs.
  • Les prises de décision sont rapides, une entreprise familiale doit être agile et savoir tirer parti des opportunités.

À lire également : 4 conseils pour préparer la succession d’une entreprise familiale

Mais attention à la famille fondatrice de RIMOWA car dans de nombreux cas, Bernard Arnault a écarté progressivement les fondateurs du management de leurs entreprises…

Quelques chiffres : la transaction porte sur 80% des actions pour un montant de 640 millions d’euros. Chiffre d’affaries RIMOWA 2016 : 400 millions d’euros.