Actionnaires familiaux : plus jamais seuls !

développer son family business
Accueil » Coin des pros » Les ETI familiales veulent éviter la loi des trois générations – Bénédicte Michon

Les ETI familiales veulent éviter la loi des trois générations – Bénédicte Michon

PARTAGER
, / 874
Les ETI familiales veulent éviter la loi des trois générations – Bénédicte Michon

« La première génération construit, la deuxième développe et la troisième vend. » Retrouvez dans le Magazine Décideurs (Collection Guide Annuaire 2016), les interventions d’experts sur les stratégies liées à la transmission des entreprises familiales.

« Le conseil permet de décoder les nondits tout en alignant les intérêts des différents acteurs » – Nicole Goulard (STCPartners)

« Il existe un cadre commun à toutes les entreprises familiales : faire en sorte que la jeune génération ait envie de continuer le projet entrepreneurial » –  Bénédicte Michon (PMETI)

« Les entreprises familiales favorisent plus que d’autres l’essor des jeunes pousses » – Hervé-Antoine Couderc (STCPartners)

 » La transmission d’une entreprise demande une période intermédiaire, pendant laquelle le dirigeant reste en fonctions et forme son successeur.  » – Rémy Gentilhomme (Lexonot Notaires)

Pour lire l’intégralité de la table-ronde sur L’art de transmettre son entreprise familiale (lien direct).