Actionnaires familiaux : plus jamais seuls !

développer son family business
Accueil » Vie des entreprises familiales » Denis Lambert « on peut encore dire LDC est une entreprise familiale »

Denis Lambert « on peut encore dire LDC est une entreprise familiale »

PARTAGER
, / 1078
Denis Lambert « on peut encore dire LDC est une entreprise familiale »

Bien qu’étant un mastodonte de 18 500 salariés avec un CA de 3,4 Mds€, le Président de LDC (spécialiste de la volaille) se voit encore comme une entreprise familiale proche de ses collaborateurs et avec une vision stratégique long terme. L’histoire du groupe est très particulière puisque celui-ci est issu de la fusion de 3 familles (Lambert, Dodard et Chancereul) en 1968. Denis Lambert est le lauréat du prix national de l’entreprise familiale EY 2016. Ce prix est l’occasion de relever quelques bonnes pratiques à appliquer dans les family business : décentralisation et croissance externe.

Décentraliser pour plus de réactivité dans les entreprises familiales

Le groupe LDC s’inscrit dans une gestion décentralisée de son activité, quand Denis Lambert parle de son management, il utilise la notion de « liberté ». L’objectif :  favoriser la prise d’initiatives au sein des équipes pour monter des projets.

« Nous appliquons une organisation très décentralisée pour garder cet esprit de famille. » – Denis Lambert

Favoriser la croissance externe pour développer un family business

En plus de bénéficier de la croissance de la consommation de volaille, le groupe familial s’est développé avec un rythme d’une acquisition par an depuis 1984. Une école a été créée pour repérer les talents et les accompagner à monter en compétences. Les valeurs de LDC sont également un moteur de la croissance : le travail, l’innovation, la responsabilité, le respect, la performance, la simplicité.

Source : Ouest-France.fr