Actionnaires familiaux : plus jamais seuls !

développer son family business
Accueil » Coin des pros » 10 conseils pour impliquer vos enfants dans l’entreprise familiale

10 conseils pour impliquer vos enfants dans l’entreprise familiale

PARTAGER
, / 900
10 conseils pour impliquer vos enfants dans l’entreprise familiale

Le président et co-fondateur du Family Business Institute Wayne Rivers également auteur de nombreux ouvrages sur l’entreprise familiale donne des conseils dans le Wall Street Journal (lien direct) pour impliquer les nouvelles générations dans l’entreprise familiale.

Il propose un ensemble de bonnes pratiques pour réussir la transmission d’un family business en respectant quelques règles et principes moraux.

  1. Une expérience professionnelle de 5 ans minimum dans d’autres entreprises
    Il faut laisser les enfants prendre de la maturité, apprendre à se connaître et gagner en confiance en dehors de la sphère familiale.
  2. Prendre conscience des décalages générationnels
    Chaque génération a une vision divergente de la place du travail dans la vie et doit se respecter. Le nouveau « travail pour vivre » contre l’ancien: « vivre pour travailler ».
  3. Tester les personnalités et capacités de la jeune génération
    La famille doit prendre conscience que toutes les personnalités ne peuvent pas s’ajuster à tous les postes. Il faut donc effectuer des tests aux jeunes afin d’assurer que chacun soit à sa place.
  4. Donner des responsabilités et rendre des comptes
    Chaque membre de la famille doit avoir un rôle et des responsabilités clairement définies. Chacun doit rendre compte et répondre de ses erreurs.
  5. Communiquer de façon formelle avec un médiateur
    Entretenir une communication formelle permet aux membres de la famille d’aboutir à des décisions concrètes. Les relations familiales sont délicates et il est souvent nécessaire de s’appuyer sur une tierce partie pour aider dans les débats.
  6. Ne pas instaurer une obligation de suivre le chemin des parents
    Travailler pour l’entreprise familiale doit être une envie des deux parties et surtout pas une obligation de fait.
  7. Ne recruter par un membre de la famille qui a besoin d’un travail
    Chaque personne recrutée doit l’être pour ses capacités et pour son envie d’aider au développement familial. Il faut garder cela en tête afin d’éviter une démotivation générale.
  8. Ne payez pas de manière homogène
    Certes vous aimez équitablement votre entourage mais cela ne doit pas entrer en ligne de compte dans les salaires ; chacun est payé en fonction de sa productivité et de son poste dans l’entreprise familiale.
  9. Ne voyez pas la belle-famille comme des hors-la-loi
    N’écartez pas les maris et femmes de vos enfants, ils peuvent s’avérer être de potentiels employés voire successeurs bien qu’ils ne portent pas votre nom.
  10. Eloignez les mauvais éléments
    Il est parfois nécessaire de se séparer des membres de la famille qui sous-performent dans l’entreprise. Demandez-vous : « si cette personne n’était pas mon fils, qu’aurais-je fait ? ».